AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ADA LOVECRAFT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nola Davis-Potter
desert rose ❀
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : © crick

MessageSujet: ADA LOVECRAFT   Jeu 23 Déc 2010, 11:14


Théodora
« Ada »

 LOVECRAFT




      nom • Lovecraft
      prénom • Théodora Judith Alice Violet Nerezza
      âge • Dix-Sept ans
      sang • Mêlé
      camp • Imparitaux
      avatar • Kaya Scodelario
« Au bord de ce chemin
Moi, princesse de rien
J'aurais voulu ta main
Pour danser sans fin »

RoBERT

    je sais qui je suis

      ambitieux ; •••••
      romantique ; •••••
      sportif ; •••••
      généreux ; ••••
      franc ; •••••
      sérieux ; •••••


      une fleur Un Edelweiss
      un animal Une Panthère Noire
      une saison Le Printemps
      un sentiment Le Désir
      un fruit Une Pêche


    i am dancing with myself


    Il est plus facile d'avoir un avis lorsqu'on se sent vivant. Lorsqu'on a le pouvoir d'affirmer que telle ou telle action est bien, ou mauvaise. Quand on peut se battre pour une cause en laquelle on croit fermement, parce-que... parce-que ce sont nos opinions. Oui, vraiment, montrer qu'on en a quelque chose à faire, c'est être vivant.
    Mais Théodora est morte, en-dedans d'elle. Ainsi, cette guerre stupide entre les camps Obscurs et Résistants lui est purement indifférente. Ils ont tour à tour essayé de la convaincre, avec leurs arguments stupides et leurs convictions stupides. « Regarde, Ada! Tu auras du Pouvoir si tu nous rejoins! Tu pourras faire ce que tu veux! Tu contrôleras tout! » ou alors « Ce sont des monstres inhumains qui n'hésitent pas à commettre des meurtres de sang-froid! Ils sont abominables! Nous devons les détruire! »
    Blah blah blah.
    Stupide.

    Si Ada est Impartiale, ce n'est pas parce-qu'elle ne sait pas quel camp choisir. Ce n'est pas parce-qu'elle est tiraillée entre le Pouvoir et le Bien.
    Si Ada est Impartiale, c'est parce-qu'elle est morte, et que le sort des vivants lui est bien égal.



    tu joues un jeu





       
      pseudo/prénom • Ton pire cauchemar est de retour Very Happy
      âge • Le même que mes chaussettes roses.
      comment avez-vous connu D. et votre avis • Je l'ai rencontré sur Meetic, on a bien parlé ensemble et on est devenu intimes... \o
      petit mot magique • Rouge Rubis
      dernier mot pour la fin • Cours Forest, couuuuurs!




Dernière édition par Florie Nine Ellison le Lun 03 Jan 2011, 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://paper-town.forumsactifs.net
Nola Davis-Potter
desert rose ❀
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : © crick

MessageSujet: Re: ADA LOVECRAFT   Lun 03 Jan 2011, 18:45

tell me what you do, i'll tell you who you are.




# Question 1 : Alors que vous marchez tranquillement dans les couloirs déserts en direction de votre salle commune, voilà qu'une ombre se découpe sur les murs, effrayante et appartenant sans aucun doute à une créature venue des tréfonds des ténèbres pour vous enlever.
    b. Il s'agit certainement d'un élève voulant vous faire une mauvaise farce. Vous revenez sur vos pas.

# Question 2 : Dans le parc, tout est calme. Les oiseaux chantent, le soleil brille... Et Miranda Keller arrive en courant vers vous, en larmes : son petit ami a mis fin à leur relation parce qu'il était subitement tombé amoureux d'une autre fille, à ce qu'il lui a dit. Vous soupçonnez le pauvre garçon de ne plus supporter ce pot-de-colle plus bavard qu'un perroquet.
    d. Vous affichez une mine faussement compatissante et lui avouez qu'il fallait le comprendre, le pauvre: elle était réellement invivable.

# Question 3 : Catastrophe! Vous avez complètement oublié de faire les 3 rouleaux de parchemins demandés par le professeur de métamorphose et le cours est dans moins de vingt minutes.
    a. Aux grands maux les grands remèdes: vous retroussez vos manches et vous vous y mettez, quitte à vous donner un mal de tête à se cogner la tête contre les murs.

# Question 4 : Voldemort en personne frappe à votre porte (enfin... lui jette un sort de destruction, mais à quelques différences près...) et vous demande de faire partie de ses fidèles étant donné votre énorme potentiel magique.
    a. L'idée d'être reconnu pour vos capacités vous fait hésiter: pourquoi ne pas accepter? Mais vous vous rendez compte que ce serait trahir vos amis et vos proches.

# Question 5 : C'est l'heure de votre cours de Sortilège et vous êtes très en retard. Vous courrez dans les couloirs déserts lorsque vous entendez un cri. Un élève git par terre, sans doute inconscient.
    d. Vous écoutez rapidement son pouls et constatez qu'il n'est pas en danger. Vous courrez chercher le professeur: la salle de cours n'est plus très loin.


river flows in you




Théodora est une fille à part. Elle n'habite pas sur la même planète que nous, ça, c'est sûr. Et puis, elle est exceptionnelle, il faut bien le dire. Théodora, elle fait ce qu'elle veut, mais comme elle ne veut pas grand chose, elle ne fait que ce dont elle a besoin. Respirer. Marcher. Lire. Boire. Ce sont ses quatre fonctions vitales. Manger? Elle est presque anorexique. Parler? Pour quoi dire? Les autres, nous, pauvres nous, ne sommes que des adolescents puérils et sans intérêt à ses yeux. Elle ne nous méprise pas, on l'indiffère, c'est tout. Rire? Un mot dont elle ne s'est pas servie depuis longtemps. Et vivre... n'en parlons même pas. Ça fait huit ans que ce mot n'existe plus pour elle. Alors ouais, elle n'a besoin que de quatre fonctionnalités.

A Poudlard, tout le monde connaît Théodora Lovecraft. Les couloirs sont pleins de rumeurs à son sujet, parfois comiques, parfois sordides, inquiétantes ou complètement dingues.
« Lovecraft, c'est en fait un fantôme! C'est pour ça qu'elle parle pas et qu'elle mange rien. » « Meuh non, t'es trop nul! En fait, elle a été traumatisée quand elle était petite parce-qu'elle s'est faite violée par Tu-Sais-Qui... c'est Machin qui me l'a dit! » « Trop pas! Vous racontez n'importe quoi... un mec de sa Maison m'a dit qu'on l'avait opéré des sentiments quand elle était encore chez les Moldus. » « Moi, je crois qu'elle est muette. » « Non non, j'ai entendu dire qu'elle avait perdu quelque chose de très cher et du coup, ça l'a complètement brisée. » « Vous avez vu ses cicatrices au poignet? Elle se coupe les veines... » « Elle est folle! » « Hé, il paraît qu'elle s'est fracturé une jambe... z'avez jamais vu qu'elle boitait? » « Vous êtes bêtes. Laissez-la tranquille, elle vous a rien fait... elle souffre assez comme ça. » « ... »

Solitaire • Imprévisible • Digne de confiance • Fermée • Lunatique • Timide • Fragile • Perturbée • Claustrophobe • Sage • Réfléchie • Calme • Peut toutefois s'énerver rapidement et violemment • Incompréhensible • Complexe • N'obéit à aucune logique • Mélancolique • Intelligente • Travailleuse • Cultivée • Curieuse • Mystérieuse • Docile • En détresse • Dure à approcher • Généreuse • Têtue • N'abandonne pas facilement • Détachée • Désinvolte • Peut être drôle • Discrète • Avisée • Énigmatique • Blasée • Humaine • Compréhensive • Tolérante • Sans préjugés • Loyale • Honnête • Généreuse • Douce.



Dernière édition par Florie Nine Ellison le Lun 03 Jan 2011, 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://paper-town.forumsactifs.net
Nola Davis-Potter
desert rose ❀
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : © crick

MessageSujet: Re: ADA LOVECRAFT   Lun 03 Jan 2011, 18:45

requiem for a dream




Théodora Judith Alice Violet Nerezza Lovecraft est une fille brisée, un corps vivant, mais une âme morte. Elle porte le secret et les douleurs de son passé, lourd et pénible à assumer. Elle n'est plus qu'un fantôme, désormais. Et tout ça à cause de sa passion. De son obsession.
La danse.

Que vous reste-t-il quand tous vos rêves tombent en ruine? Quand votre vie n'est pas ce que vous croyiez? Lorsque vous vous apercevez que la confiance et l'amour ne sont que des mots sans valeurs, et qu'à la place, vous découvrez le vrai visage de l'Humanité?
Rien, il ne vous reste rien. Pas d'amis, plus de famille. Le château et la forêt luxuriante dans lesquels vous avez grandi ne sont plus d'un vulgaire tas de pierre et des hectares de végétation calcinée. Et il ne vous reste plus qu'à vomir votre vie jusqu'à en mourir, car après tout, qu'avez vous de mieux à faire?




Extraits du journal d'Ada L.; du 01 Janvier 2010 au 1er Septembre 2015, et témoignages de ses proches.

— Extrait du 01 Janvier 2010
    « Bonjour cher journal! Je m'appelle Théodora Welsworth, mais les gens m'appellent Théo ou Ada. Moi, je préfère Ada, c'est plus joli et moins long que Théodora. J'ai six ans. Ma maman s'appelle Clarissa et mon papa, Tim. J'ai deux soeurs, Rosaline et Clytemnestre, mais tu peux les appeler Rosie et Temmy. Elles ont neuf et sept ans, je les adore. Ma maman, c'est la plus belle. Elle me traite comme une vraie princesse, et me fait lire de jolis livre. On écoute ensemble de la musique classique parce-que j'adore jouer du piano. J'aime beaucoup l'école mais je n'ai pas beaucoup d'amis là-bas. Par contre, à l'école de danse, c'est merveilleux: tout le monde m'aime! Ils disent qu'ils m'aiment parce-que je danse bien, maman et papa sont fiers de moi, enfin, surtout maman. Rosie, elle est très douée pour les sciences et le sport de garçons (elle fait du handball je crois et du tir à l'arc), et Temmy adore les mathématiques et la Géographie.
    Moi, j'aime la danse, le piano, la musique et lire. L'école, j'aime ça juste parce-qu'on apprend des trucs, mais la maîtresse et les autres me détestent. Ils croient que je fais mon intéressante parce-que je ne travaille pas et que j'ai presque toujours la meilleure note mais c'est faux. En fait, ça m'ennuie. Je comprend vite, c'est pas de ma faute, et comme je lis beaucoup à la maison je suis plus intelligente, c'est tout. Les autres, ils sont bêtes et méchants! Mais s'ils me voyaient quand je danse! Tout le monde m'aimerait!
    J'ai toujours aimé la danse, et d'ailleurs, je danse depuis que j'ai trois ans. C'est magnifique, ça me transporte ailleurs. Mon professeur de danse me fait tout le temps des compliments, et les yeux de ma maman brillent quand elle me voit. Pareil quand je fais du piano. C'est tellement plus mieux que l'école où on doit lire des livres nuls et sans intérêt, apprendre des calculs nuls et des leçons sans intérêt.
    Bon, je vais aller me coucher! Bisous! À bientôt cher journal! »

— Témoignage de Clarissa Welsworth, tante de Théodora (au 09 Janvier 2010)
    « Ma Théodora est exceptionnelle. Je l'admire tellement... elle est si belle, avec son corps fin et gracieux, avec ses immenses yeux de danseuse! Son sourire enfantin et sa joie de vivre sont les plus beaux des cadeaux. Bien évidemment, je ne l'aime pas plus que Rosaline ou Clytemnestre, loin de là, mais je l'aime différemment. C'est indéfinissable, mais je sais qu'elle ne sera pas comme toute les autres filles de son âge.
    Ma Théo, elle est exceptionnelle. »

— Extrait 08 Février 2010
    « Cher journal, je suis désolée, j'ai pas trop eu le temps d'écrire mais il faut trop que je te dises un truc! C'est incroyable! Je suis si heureuse! Je n'arrive pas à y croire! Maman m'a fait la plus belle surprise de ma vie... Elle m'a dit que dans deux ans, on partira en France pendant quelques semaines pour savoir si je pourrai être admise à l'Opéra National de Paris! Tu te rends compte? Si je suis prise, je pourrai devenir danseuse étoile! Moi, Ada Welsworth, étoile.
    J'ai failli tomber dans les pommes quand elle me l'a annoncé...! C'est mon prof de danse qui a dit à ma maman que j'étais l'étoile montante incontestée, toutes tranches d'âge confondues! J'arrête pas de pleurer de joie! Maman est si fière, si fière! Elle me l'a dit hier et depuis je n'arrête pas de danser! Et dire que dans deux dans je serai à l'Opéra... petit rat de l'Opéra! J'en rêve tellement... Oh mon Dieu, merci pour tout ce que vous me donnez. »

— Témoignage de Clarissa Welsworth, tante de Théodora (au 08 Février 2010)
    « Je le savais! Ma Théo, ma Théo à moi, elle va devenir Petit Rat à L'Opéra! Je suis si heureuse que mon coeur bat à une vitesse folle... je vais prendre un verre d'eau. [...] Donc, c'est son professeur de danse qui me l'a avoué, quand je suis allée la chercher à l'entraînement. Il m'a clairement annoncé que c'était la meilleure élève qu'il ait jamais eu de son existence, et qu'il faudrait sans aucun doute tenter sa chance à l'Opéra dès son huitième anniversaire. Oh, je le savais! C'est un génie, un ange. Un vrai ange. »

— Extrait du 10 Février 2010
    « Aujourd'hui, Rosie a été méchante avec moi. [...] Je crois qu'elle est un peu jalouse de moi. Rosie, je l'aime bien, c'est ma soeur, mais parfois j'ai l'impression qu'on ne parle pas de la même chose. Ce qui l'intéresse, c'est uniquement les planètes, les étoiles, et puis les ballons. Moi, je lui ai dit que quand je serai une étoile, elle pourra m'admirer dans le ciel, mais elle a juste ricané. Ça ne m'a pas plu, je lui ai demandé pourquoi elle riait. [...] Rosie m'a alors dit que si ça se trouve, jamais je ne deviendrai une étoile puisque c'est très dur et il faut être très exigeant. Je lui ai dit que ma vie c'était la danse et elle m'a dit que si jamais j'avais une seule blessure et bien c'était fini. J'ai pleuré en lui hurlant que jamais je ne me blesserai et que je ferai toujours très attention puisque la danse c'est ma vie et je ne veux pas mourir. Elle a dit que c'était pas aussi simple, que parfois si j'étais fatiguée ou que si je faisais mal une figure je pouvais être très gravement blessées et je serai renvoyée.
    Je me suis énervée très, très, très fort. Je lui en voulait tellement! Au même moment ou je pensais que je pourrai me jeter sur elle pour la tuer, le cadre qui était accroché au dessus de son lit est tombé sur sa tête et l'a assommée. Elle a eu du sang partout et j'ai crié et papa est arrivé, il a dit que je ne bougeais pas et qu'il allait à l'hôpital.
    J'ai pas bougé, je suis dans le salon. Et je suis convaincue que si Rosie avait été gentille avec moi, ça ne se serait pas produit. »

— Extrait du 19 Juillet 2010
    « Cher journal,
    Cher journal,
    J'ai découvert que ma maman avait eu une soeur. C'était hier, je fouillais dans le bureau de papa pour trouver un CD et je suis tombée sur une photo. Il y avait quatre personnes dessus. J'ai reconnu maman, papa mais il y avait un autre couple. Au dos, c'était marqué 'Clarissa, Tim, Judith-Alice et Matthew.' Je suis allée demandée à maman qui étaient Judith-Alice et Matthew, elle était dans la cuisine en train de faire à manger. Quand je suis arrivée avec la photo, elle est devenue toute blanche et a lâché le saladier qu'elle avait dans les mains. Je n'ai pas compris.
    Puis, papa est arrivé et il m'a grondé en disant que je n'avais pas le droit d'aller dans son bureau. Ils étaient très en colère et je suis montée dans ma chambre.
    Qui sont ces inconnus? »

— Extrait du 15 Mai 2012
    « Ça y est! Ça y est! Enfin! On va déménager à Paris. Paris! PARIS! Pour moi! Pour que j'entre à l'Opéra! Je suis aux anges. Tellement tellement contente! Enfin, on ne va pas tous déménager. Juste moi, en fait. Je vais aller en Internat. Pendant combien de temps? Je l'ignore, mais je m'en fiche. Tout ce qui compte, c'est que j'ai été acceptée. Mon dossier scolaire est suffisamment bon, mes professeurs de danse ont fait mon éloge et je n'ai plus qu'à aller faire mes preuves devant le jury. On part bientôt, je rentrerai en Septembre. C'est incroyable. Je n'en reviens pas. »

— Extrait du 03 Décembre 2012
    « Cher journal,
    Je suis désolée de ne pas avoir pu me confier avant, mais je n'ai pas eu le temps. Je suis épuisée. Je vais te raconter vite fait ce qui m'est arrivé depuis la dernière fois.
    J'ai donc été sélectionnée pour entrer à l'Opéra, parmi des milliers de candidates. Après, tout est allé très vite. Des heures et des heures et des heures et des heures d'étirements, d'assouplissements, de musculation. On étudie et on dort pendant notre temps libre. On ne mange plus, on étire nos corps. Certaines filles craquent et partent, mais je m'accroche. Je sais que c'est dur. Je veux être danseuse, alors je fais ce qu'on me dit. Je me plie à tous les exercices sans me plaindre parce-que j'ai trop peur d'être renvoyée. On n'a pas vraiment commencé à danser, pourtant je sais que c'est pour bientôt. Nous subissons des tests, pour mettre notre résistance à l'épreuve. »

— Extrait du 03 Janvier 2013
    « Cher journal,
    Aujourd'hui, c'est un changement décisif dans ma vie. »


— Extrait du 2 Août 2015
    « J'ai l'impression d'être vieille. Plus vieille que tout, et pourtant, j'ai à peine onze ans. C'est horrible. J'ai tout le temps envie de vomir et de m'enterrer sous terre. Je voudrai dormir toute ma vie, et ne plus rien manger. Je voudrai mourir, courir loin de tout ça, fuguer. M'en aller. Oublier.
    Mais je ne peux pas, il y a ce truc qui me maintient en vie, désespérément. Quand ça me prend, ça me serre le coeur et je suis obligée d'obéir. Mon corps bouge tout seul, je sais exactement quoi faire. Mes muscles bougent seuls, mon cerveau ne contrôle plus rien. Je ne suis plus qu'un corps, un corps qui obéit aux notes exquises du piano, un corps qui tourne, tourne, tourne à n'en plus finir, je ne suis plus qu'un corps qui danse. Les lois terrestres glissent sur moi sans m'atteindre. J'oublie la gravité, j'oublie que je suis moi. C'est magique. Il y a mon bras qui se tend pour attraper la note, et mes pieds qui, dans leur lente chorégraphie, tentent de me rapprocher de la liberté. Il y a mon dos qui se courbe sous la caresse de la mélodie et mes jambes qui se plient, et puis soudain, je m'envole. Je m'envole, je suis le plus beau des oiseaux. Je deviens un aigle majestueux et je surplombe le monde de ma magnificence. Quand je danse, les gens se prosternent devant moi. Ils voient une déesse, une fée, un tourbillon d'air et de lumière glissant sans fin sur l'air de musique. Quand je danse, ils louent mon génie. Je les hypnotise, je le vois bien. Ils se pâment devant ma grâce, devant mon élégance. Je suis la meilleure, je suis la princesse de ma vie lorsque je danse. Juste lorsque je danse.
    Lorsque je ne danse pas, tout est différent. On me voit, moi. Théodora Lovecraft. Et tous les malheurs qui accompagnent mon nom, désormais, puisque je ne danserai plus jamais. Combien sont-ils à connaître la vérité vraie? Je l'ignore, sûrement peu, mais c'est déjà trop. Jamais je n'aurai voulu savoir.
    Jamais.
    Jamais.
    Jamais. »


— Extrait du 20 Aout 2015
    « Je ne peux plus danser. Ma mère me hait. J'ai perdu tous mes repères, je ne suis plus rien. Pas de famille, pas d'avenir, plus de passion. Je suis brisée.
    Peu m'importe d'avoir des dons. Je n'ai plus la force de guérir et ce ne sont pas eux qui me la donneront. Je veux seulement oublier la pièce de théâtre qu'est ma vie, oublier que je suis la marionnette d'un grand spectacle. Je vais aller à Poudlard, je vais enfin partir. Mais serais-je libre? Rien n'est moins sûr. Je pourrai encore et toujours mentir sur ce que je suis, mais pas oublier les désillusions de mon passé. Je ne peux pas oublier.
    Et c'est pourtant mon souhait le plus cher. »


— Extrait du 1er Septembre 2015 (minuit)
    « Ceci sont les dernières lignes de mon journal. Les ardentes flammes de la cheminées crépitent devant moi, lorsque j'aurai achevé mon paragraphe, je brûlerai ce journal. Il est minuit pile, et c'est la fin du début de ma vie. Plus tard dans la journée, j'irai à Poudlard. On viendra me chercher pour m'emmener loin de ce cauchemar.
    Je sais d'ores et déjà ce que je serai là-bas. Il ne faut pas se voiler la face; je ne parviendrai pas à changer. Brisée je suis, brisée je resterai. Peu m'importent l'amour, la haine ou l'amitié, je ne suis qu'indifférence. Là-bas, et comme depuis toujours, j'étudierai sans relâche, car c'est la seule manière pour moi d'oublier que ma vie est vaine. Mon unique rêve est désormais inaccessible, plus jamais je ne danserai, et sans la danse, la musique m'est insupportable. Plus jamais mes doigts ne toucheront l'ivoire ou l'ébène d'un piano, plus jamais mes pieds ne caresseront un plancher pour me propulser dans les airs.
    Je serai Ada Lovecraft, l'indifférence en personne, la solitaire. Rien ne m'affectera plus, et le monde verra, à travers ce que je suis, ce que j'ai été. Ils verront en moi la splendide danseuse, la virtuose du piano dans l'adolescente meurtrie et secrète. Ils se presseront pour ouvrir ma carapace, mais je les repousserai. Qu'ils prônent le Bien ou le Mal, que m'importe?!
    Et puis, là-bas, ça ne pourra jamais être pire qu'ici. »

    Et toi, tu y crois?
Revenir en haut Aller en bas
http://paper-town.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ADA LOVECRAFT   

Revenir en haut Aller en bas
 
ADA LOVECRAFT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
P A P E R • T O W N ::  :: Terminées-
Sauter vers: